Posted on Leave a comment

À Quoi Ressemble Votre Pratique De La Piste?

J’aurai 57 ans la semaine prochaine. Vieillir n’est pas si amusant, mais parfois ce n’est pas si mal. J’aime partager ce que j’ai appris avec les autres. Je reçois un e-mail ou deux tous les jours de quelqu’un qui me pose une question sur la formation. Mon numéro de téléphone portable est également publié. Il y a deux semaines, j’ai reçu un appel aléatoire de Tyler, TX, d’un gars que je n’ai jamais rencontré. Nous avons parlé pendant 20 minutes.

Aujourd’hui, j’ai reçu un courriel de Santa Rosa, CA. Les questions étaient réfléchies et je pense que les réponses pourraient être bénéfiques pour les autres. Au lieu de répondre à des dizaines d’e-mails similaires, j’ai pensé que je répondrais simplement dans un article rapide.

Voici l’email …

J’ai pris du plaisir à lire vos articles et j’espérais pouvoir vous poser quelques questions concernant la mise en œuvre de vos entraînements. Je comprends que c’est une période chargée pour vous, à la fois en tant qu’enseignant et en tant que coach, mais si vous pouviez donner un aperçu de quelques éléments, je l’apprécierais grandement. Donc, dans le cas où vous le pouvez, voici mes questions:

1. Je vous suis sur Twitter et j’ai noté que vous aviez de bonnes performances dans le vol de 40 verges aujourd’hui. Je suis surtout curieux de savoir à quoi ressemblait l’entraînement d’aujourd’hui du début à la fin. Pourriez-vous me le décrire ? Il s’agit de mettre en œuvre le rasoir d’Occam – « Les entités ne doivent pas être multipliées au-delà de la nécessité. »Je vise à être efficace, tout comme vous. J’espérais que tu pourrais partager ce à quoi ressemblait aujourd’hui.

2. D’ailleurs, je suis curieux de savoir quel est le processus de début à fin de vos journées de départ Fly 10 et 30m.

3. Je reçois mon système Freelap la semaine prochaine, et nous sommes ravis de l’utiliser. Je suis curieux de savoir comment vous l’avez utilisé pour votre récent TT de 55 mètres. Avez-vous utilisé les plaquettes de pouce pour les démarrages ou avez-vous utilisé les émetteurs?

Je pense que je résisterai à pousser ma chance au-delà de ces 3 enquêtes et j’espère qu’elles ne s’imposeront pas autant qu’une véritable curiosité et un désir d’apprendre de vous.

ENTRAÎNEMENT PNTRACK – LE MARDI 9 FÉVRIER 2016

Notre équipage de 40 hommes a effectué une course de progression roulante dans des frissons de vent à un chiffre suivie d’une séance de musculation.

Nos 13 lanceurs ont fait ce que font les lanceurs – travail technique, lancer, mesurer et soulever.

Nos 52 sprinteurs restants ont commencé avec des exercices de vitesse.

Nous ne nous rencontrons pas en équipe. Nous avons trois groupes distincts. J’appelle mes entraîneurs de lancers et de distance « gouverneurs” (Sean Carlson et Andy Derks). Mon groupe de sprinteurs comprend des sauteurs et des haies. Je suis assisté de mon entraîneur de sauts, le Dr Brian Damhoff, et de mes entraîneurs d’obstacles, John Singleton et Quinn Holler.

Nous avons commencé à 2h30 avec nos exercices de vitesse réalisés avec concentration et intensité. Nous avons terminé en moins de dix minutes.

Nos sprinters montent ensuite en flèche. Nous avons installé deux cônes (émetteurs Fx Junior Pro) à des marques d’obstacles pour garçons distantes de 40 mètres. Les obstacles des garçons sont distants de 10 mètres. Le all-stater de retour Zach Shelton est toujours sorti d’une blessure au football. J’ai eu Zach des temps record. Deux autres sprinters entaillés ont aidé. Au fait, les sprinteurs entaillés ne sprintent pas pour moi.

Nous avons couru la voie in-4 sur une voie à six voies tout de suite. Les coureurs sont revenus dans la voie-6. La montée est limitée par l’espace, seulement 23 mètres. Nous courons toujours en solo à l’intérieur, nous ne courons jamais. Nous pouvons courir les gars à travers le fly-40 aussi vite que nous pouvons les enregistrer. Tout le monde en fait trois. Notre meilleur gars, Carlos Baggett, a couru 3.68, 3.62 et 3.69. Le record de l’année dernière a été détenu par DeVaughn Hrobowski, un joueur de tous les temps, à 3,75. Hier, DeVaughn a couru 3.78 et a été classé 5e de l’équipe. Cet enregistrement, ce classement et cette publication sont l’épine dorsale de mon entraînement de sprint.

Nous n’avons actuellement que huit jetons Fx (portés par les sprinters), donc le sprinter doit dépêcher la puce vers ceux qui l’attendent. Trois autres jetons Fx arrivent cette semaine.

Nous avions terminé à 3h15. Certains de mes 52 sprinteurs sont allés à la salle de musculation (fortement encouragés pour les joueurs de football), certains sont rentrés chez eux et d’autres sont restés travailler sur des épreuves spécialisées.

Une dizaine de cavaliers horizontaux ont travaillé avec Coach Damhoff. Les sauteurs en hauteur travaillaient seuls. Sept hurdleurs ont travaillé avec l’entraîneur Singleton et l’entraîneur Quinn. Quelques-uns de nos sprinters sont restés et ont travaillé sur des blocs. Notre pratique, pour moi, était magnifique. Les athlètes se sont appropriésen travaillant parce qu’ils veulent travailler. Les entraîneurs ont facilité le développement des compétences des enfants. Alors que je partais pour entrer les temps dans Google Docs, la maison de campagne bourdonnait de nos coureurs de fond revenant de la toundra gelée, de nos putters de tir mesurant les lancers, de sauteurs sautant, de hurdlers se jetant, etc.

DÉMARRAGE DU BLOC DE 30 MÈTRES

Aujourd’hui, mercredi 10 février, nous ferons des démarrages de bloc de 30 mètres.

Perceuses rapides d’abord.

J’ai regroupé mes 52 sprinteurs dans le groupe un (15 au total), le groupe deux (15 au total) et le groupe 3 (22 au total).

J’ai envoyé un e-mail à mes assistants aujourd’hui

Je prendrai le premier groupe. Nous ferons des démarrages de blocs de 30m, puis j’enseignerai l’activation puis les échanges de relais. Ensuite, ils seront libres de rester, de lever ou de rentrer chez eux.

John Singleton prendra le groupe 2. John enseignera les démarrages de bloc pendant 15 minutes, puis le groupe 2 fera leurs démarrages de bloc. Nous les ferons avec deux ensembles de blocs mis en place, comme nous l’avons fait dans le procès 55. Ne laissez pas de temps perdu. Chaque gars en fait 3. Ce groupe se fera après seulement deux séances. Libre de rester, de rentrer à la maison ou de lever.

Quinn et Brian prendront le groupe 3. Les 15 premières minutes de mobilité à obstacles (ou votre choix d’activités). 2ème 15 minutes teach l’enseignement commence … avec et sans blocs. 3ème 15 minutes, le bloc de temps commence.

Mes assistants peuvent ou non travailler sur des spécialités plus tard.

Les 30 seront configurés avec deux paires de blocs de départ dans la voie 5 &6. Deux pads tactiles Freelap seront utilisés sur la ligne de départ. Nous aurons un cône jaune sur la ligne 5/6 de la voie à 30,8 mètres. Nous ne courons pas. Un gars part, puis l’autre. Chaque gars en fait trois. Si un sprinter est endolori ou blessé, il ne sprinte pas. La santé l’emporte sur les entraînements.

Ce soir, après mon entraînement à Lifetime Fitness, je rentrerai à la maison, je prendrai une douche et j’entrerai dans les heures. Je tweeterai les résultats et publierai une image aléatoire ou une vidéo au ralenti avec le tweet.

CONTRE LA MONTRE DE 55 MÈTRES

Nous l’avons fait le premier jour de pratique, le lundi 8 février. Nous appelons les trois semaines précédentes des « essais » mais c’est vraiment une extension de la vitesse &entraînement en force effectué en décembre et janvier. J’aurai bientôt un article sur Freelap, détaillant notre programme d’hiver.

L’essai de 55m a été configuré de la même manière que le démarrage du bloc. Deux blocs, deux pads tactiles, un cône. Tout le monde court en solo. Le cône final est placé à 55,8 mètres. Les temps étaient comme prévu, à l’exception des temps étonnants de Carlos Baggett, qui a couru 6.29 et 6.36. Évidemment, nous ne commençons pas avec une arme à feu, donc il n’y a pas eu de temps de réaction, estimé à 0,15 seconde. Voir les classements.

carlos et tommy

Tommy Harris (maintenant en course pour l’Illini) à gauche, Carlos Baggett en deuxième année à droite. Ce tweet a déclenché un #trackscandal, peu importe ce que cela signifie. Cliquez pour agrandir.

Ne vous y trompez pas, Carlos Baggett est prêt à exploser sur les lieux. En deuxième année, le meilleur vol de 10 m de Baggett était de 1,02 et son meilleur 40 était de 4,40 (mes 40 sont toujours tenus à la main). Ses numéros d’hiver ont été transformés en une solide saison de deuxième année sur piste où il a couru 11.3 au 100m, 23.02 au 200 et 50.6 au 4×4. Un an plus tard, le meilleur temps de vol de Baggett sur 10m est de 0.94 et son meilleur 40 est de 4.20. Ces chiffres semblent correspondre à ceux de quelqu’un qui pourrait courir 6.29 et 6.36 dans un Freelap 55m. Cela se traduira-t-il par une course? Qui sait ? C’est pourquoi nous courons. Évidemment, il n’y avait pas de temps de réaction impliqué dans son contre-la-montre, mais là encore, il n’y avait pas non plus de compétition (course en solo).

Il est difficile pour certaines personnes de comprendre pourquoi nous affichons des temps de sprint. Les ennemis du monde penseront que nous sommes vantards. Cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. Nous affichons simplement les temps pour rendre le sprint significatif. Les sprinteurs ont soif de compétition. Les athlètes sont affamés de louanges. Lorsque vous mesurez la vitesse, vous n’aurez jamais à demander de la qualité.

Ceux qui voient l’affichage des temps d’entraînement comme un concours de pisse proverbial entre entraîneurs ne sont pas qualifiés pour exprimer leurs opinions. Touché.

TIRET DE 40 VERGES ET MOUCHE DE 10 MÈTRES

J’ai décidé de faire ces deux courses, faites simultanément, uniquement lors de nos séances de vitesse et de force du 30 novembre au 4 février. Une fois les essais officiels sur piste commencés, nous passons aux vols de 40 verges et aux départs de blocs de 30 mètres. Nous faisons également des contre-la-montre aléatoires.

Quand travaillons-nous sur l’endurance de vitesse ? Désolé, je n’utilise pas cette phrase. Quand faisons-nous des séances d’entraînement au lactate? Nous ferons notre premier demain. Deux pistes de 24 secondes sur une piste de 180 m, séparées de 10 minutes. Nous mesurerons jusqu’où un sprinter peut courir en 24 secondes, deux fois. Brutal. Bonne nouvelle, les sprinters auront un week-end de quatre jours et reviendront à 110% mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.