Posted on Leave a comment

Angioplastie par ballonnet contre pontage greffé à l’ère du stenting coronarien

Contexte: Les patients atteints de coronaropathie multivesselle sont candidats à une angioplastie et à un stenting ou à un pontage coronarien. Une étude prospective randomisée conçue pour comparer les deux méthodes n’a inclus qu’une minorité des patients éligibles.

Objectif: Comparer le pontage aorto-coronarien à l’angioplastie et à l’endoprothèse chez des patients atteints d’une maladie multivesselle qui ont refusé la randomisation à une étude multicentrique (les ARTS).

Méthodes: En 1997-1998, nous avons suivi de manière prospective 96 patients consécutifs qui étaient éligibles selon les critères ARTS mais qui ont refusé la randomisation. Parmi ces patients, 50 ont subi une angioplastie + un stenting et 46 ont subi un pontage coronarien. Nous avons comparé l’incidence des événements cardiaques et cérébraux indésirables majeurs, la récurrence de la douleur thoracique, la qualité de vie et le coût des procédures au cours des 6 premiers mois.

Résultats: Toutes les procédures ont été terminées avec succès sans mortalité ni événements cérébraux. Le taux d’infarctus du myocarde à onde Q était de 2% dans le groupe AS contre 0% dans le groupe CABG (non significatif). Des complications mineures sont survenues chez 7 patients (14%) du groupe AS et chez 21 patients (45%) du groupe CABG (P< 0,01). Au suivi de 6 mois, l’incidence des événements cardiaques et cérébraux majeurs était similaire dans les deux groupes (11% et 4% dans les groupes AS et CABG respectivement, P = NS). Dix-sept patients (36%) du groupe AS ont nécessité une revascularisation répétée contre seulement 3 (7%) dans le groupe CABG (P = 0,002). Néanmoins, la qualité de vie était meilleure, l’hospitalisation plus courte et le coût moins élevé pendant les 6 premiers mois suivant l’angioplastie.

Conclusion: Une angioplastie avec stenting comparée à un pontage coronarien chez des patients atteints de maladie à plusieurs vaisseaux a entraîné des complications majeures similaires à court terme. Cependant, 36% des patients subissant une angioplastie peuvent avoir besoin de procédures de revascularisation supplémentaires au cours des 6 premiers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.