Posted on Leave a comment

Le leader de Disturbed reproche à Roger Waters « et à ses camarades nazis » de demander le boycott d’Israël

Le leader de Disturbed, David Draiman, a défendu la décision du groupe de jouer un concert en Israël le mois prochain, ce qui a suscité des critiques de la part d’autres artistes tels que Roger Waters et le mouvement BDS, qui milite pour un boycott de la nation.

« Je suis un très, très fervent partisan d’Israël pour toujours et pour notre peuple”, a déclaré Draiman en réponse, s’exprimant dans une vidéo partagée sur une page Facebook « Apportez dérangé en Israël ».

  • Lire la suite: Troubled – ‘Evolution’, the NME review

« Et qu’il s’agisse d’Israël ou d’ailleurs, boycotter toute une société et tout un peuple sur la base des actions de son gouvernement est absolument ridicule. Et cela n’accomplit rien.

Publicité

« Je ne vois pas de boycotts se produire en Russie; je ne vois pas de boycotts se produire dans de nombreux pays qui ont certains des régimes les plus oppressifs et fermés qui existent sur la planète, où les personnes LGBTQ sont persécutées, où toutes sortes de minorités sont persécutées. Je ne vois pas les gens boycotter la Chine pour ce qu’ils font à leur population musulmane. C’est juste Israël qui reçoit ce traitement, et je pense que nous connaissons tous la raison derrière cela. »

Draiman, qui est juif, a poursuivi: « L’idée même que Waters et le reste de ses camarades nazis décident que c’est la voie pour aller de l’avant et favoriser le changement est une folie absolue et une idiotie — absolue. Cela n’a aucun sens.

 » Elle ne repose que sur la haine d’une culture et d’un peuple et d’une société qui ont été diabolisés de manière injustifiée depuis la nuit des temps. Tu veux pouvoir rassembler les gens ? Vous voulez faire un changement social à un niveau réel? Rassemblez-les pour un concert. »

Des artistes tels que Nick Cave et Radiohead ont reçu des réactions similaires pour avoir donné des spectacles dans le pays du Moyen-Orient ces dernières années, tandis que la performance de Madonna à l’Eurovision à Tel Aviv le mois dernier s’est également heurtée à la résistance du mouvement BDS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.