Posted on Leave a comment

Les régimes riches en potassium pourraient protéger les patients diabétiques ' reins

La recherche du Dr Araki, publiée dans le Clinical Journal of the American Society of Nephrology, affirme que les régimes riches en potassium peuvent aider à protéger la santé cardiaque et rénale des patients atteints de diabète de type 2.

L’essai a porté sur 623 diabétiques japonais de type 2, dont aucun n’utilisait actuellement de médicaments diurétiques ni n’avait d’antécédents de MCV. Les patients ont été enrôlés entre 1996 et 2003 avec une période médiane de suivi de 11 ans.

Cette étude à long terme a mesuré l’excrétion de potassium et de sodium par prélèvement d’urine. La quantité de ces éléments excrétée dans l’urine est un indicateur précis de la quantité consommée.

Les résultats ont montré que des taux plus élevés de potassium dans l’urine des participants indiquaient un risque moindre de dysfonctionnement rénal et de problèmes cardiovasculaires. L’excrétion de sodium, en revanche, n’a montré aucune corrélation.

Les auteurs sont d’accord avec les recommandations visant à limiter l’apport énergétique, comme c’est la pratique courante chez les patients diabétiques, mais le Dr. Araki prévient qu’un régime hypocalorique et pauvre en sodium peut également être déficient en potassium.

Il est bien conscient des difficultés entourant les choix alimentaires d’un diabétique:

« Pour de nombreuses personnes atteintes de diabète, la partie la plus difficile d’un plan de traitement consiste à déterminer quoi manger. »

Le Dr Araki estime que l’augmentation du potassium dans les régimes diététiques pour le diabète pourrait empêcher le développement de l’ESRD et des MCV chez les individus, ou au moins ralentir leur progression.

Ces résultats sont conformes à d’autres recherches récentes qui ont établi un lien entre un apport alimentaire plus élevé en potassium et une incidence plus faible de dysfonctionnement rénal et de MCV chez les patients non diabétiques.

Le Dr Araki prévient cependant que la présente étude n’est pas une preuve concluante des effets protecteurs du potassium sur les reins diabétiques. L’objectif de l’étude était de pousser plus loin les recherches sur de nouvelles cibles pour les futures recommandations alimentaires, et à cet égard, l’essai a été un succès.

Il convient également de noter que l’hyperkaliémie – des taux élevés de potassium dans le sang – est une affection dangereuse qui affecte certains diabétiques. Medical News Today a récemment fait état d’un nouveau médicament qui pourrait aider à améliorer les niveaux de potassium dans les reins diabétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.